du.sePublications
Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • chicago-author-date
  • chicago-note-bibliography
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
’Le sanctuaire païen’: le géo-libertinage de René Depestre
Dalarna University, School of Languages and Media Studies, French.
2010 (Undetermined)In: Caribbean Globalizations : Genre, Histories, and Cultures, Oxford, 2010Conference paper, Published paper (Other academic)
Abstract [un]

L’érotisme domine l’écriture de René Depestre. Dans plusieurs poèmes du recueil Journal d’un animal marin (1964) le corps féminin est présenté comme une géographie que le sujet lyrique (masculin) découvre, chante et désire. Une telle association est loin d’être neuve, mais chez Depestre cet érotisme géographique s’attache à une réflexion sur l’exil : l’articulation du sujet exilé se forme à la fois par rapport aux terres – à ce monde dans lequel il erre, à la terre natale qu’il a dû quitter – et par rapport à une force de survivance. Car nous avons affaire à une multitude de corps féminins, non seulement l’incarnation d’Haïti, mais d’autres corps, qui sont à leur tour attachés à d’autres terres. Le sujet lyrique voyage à travers l’acte sexuel et découvre l’humanité dans une sorte d’anthropologie érotique exprimée dans une poésie simple et répétitive dans laquelle chaque corps se ressemble tout en se singularisant. La jouissance sert non seulement de baume de l’exil, mais surtout d’intermédiaire des relations mondiales. Dans ce cadre le désir devient une force affirmative qui permet au sujet de se multiplier. Ainsi Depestre développe une dialectique entre le sujet masculin et le corps féminin qui prélude les notions de créolisation et de mondialité. Je propose dans ma communication d’analyser le géo-libertinage de Depestre comme l’expression d’un processus de subjectivation proprement dit nomade, mettant en question toute pensée de la frontière et lui permet de ré-imaginer l’identité antillaise par rapport au reste du monde.

Place, publisher, year, edition, pages
Oxford, 2010.
Keyword [un]
Haitian Poetry, Caribbean Studies, Subjectivity, Geo-libertinage, Nomadic Desire
Research subject
Kultur, identitet och gestaltning, Transcultural Identities: The Construction of Identity in Cultural Encounters
Identifiers
URN: urn:nbn:se:du-5368OAI: oai:dalea.du.se:5368DiVA: diva2:522257
Conference
Caribbean Globalizations : Genre, Histories, and Cultures, Oxford, 27- 29 september, 2010
Available from: 2011-02-22 Created: 2011-02-22 Last updated: 2013-12-10Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text

Search in DiVA

By author/editor
Kullberg, Christina
By organisation
French

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

Total: 609 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • chicago-author-date
  • chicago-note-bibliography
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf